Le Petit Poucet du crédit

Renégociez vos prêts via un rachat de prêts.

Vous avez des difficultés à régler toutes les mensualités de vos prêts ? Il vous est possible de renégocier vos crédits avec la banque qui vous l’a accordé ou avec l’une de ses concurrentes. Le but de cette démarche est de diminuer vos mensualités . C’est essentiel pour vous de bien comprendre qu’un rachat de crédits s’il offre la possibilité de baisser vos mensualités, en retour, il entraînera également une augmentation de la durée du prêt. Le coût global de votre crédit sera finalement plus élevé. Le regroupement de prêts s’adresse donc à des gens qui sont en situation de surendettement et pour qui il est urgent de changer les choses quitte à ce qu’ils en paient les conséquences.

Injectez une somme d’argent sur votre compte grâce à un regroupement de crédits.

Par le biais du regroupement de crédits, il vous est possible de faire une demande de somme d’argent vous pourrez ainsi effectuer des travaux. Grâce à cet argent, vous pourrez également faire un voyage ou aussi vous créer une épargne sécurisante.

Combien coûte un regroupement de crédits?

Qui dit signature d’un rachat de prêts, dit frais à régler! Vous aurez à votre charge :

  • Les frais de dossier pour l’ouverture du nouveau prêt.
  • Les indemnités de remboursement anticipé qui seront fixées par la banque qui vous aura accorder chacun de vos prêts.
  • Les honoraires pour assurer votre prêt.
  • La rémunération de l’intermédiaire.

A partir de quand doit-on payer un courtier ?

Pour déléguer la recherche d’une solution de crédit dans le cadre d’un regroupement de prêts, vous devrez signer un mandat de recherche de capitaux.Celui-ci mentionnera les honoraires de l’intermédiaire choisi. Le plus souvent, ces frais peuvent être intégrés dans le crédit. Il est important de bien se rendre compte que la signature d’un contrat avec un courtier ne vous force pas à honorer le paiement du mandataire si vous n’acceptez pas les offres de prêts qu’il vous présente. En effet le Code de la Consommation et en particulier l’article L321-2 du Code de la Consommation précise que le courtier ne doit pas toucher sa rémunération avant l’obtention du nouveau crédit. En cela, bien que le mandataire ait passé des heures en s’occupant de votre dossier cela n’est pas suffisant pour justifier un paiement de la part du client. Par ailleurs il n’est pas obligatoire de fournir un chèque à votre courtier en amont de la signature de l’offre de prêts pour attester de votre bonne foi. Assurez-vous enfin que votre courtier a ce qu’on appelle une inscription ORIAS.

Découvrez le site « Le Petit Poucet du crédit«