L’essentiel sur le rachat de crédit immobilier

Tout le monde le sait, le regroupement de crédits immobilier permet de faire face à des fins du mois difficiles. Comme cette solution financière ne s’adresse pas uniquement aux personnes qui ont contracté plusieurs crédits bancaires à la fois, il est également possible de le contracter même avec une seule dette.

Un abaissement du taux d’endettement

Avec le nombre de factures à honorer, de charges à payer et de mensualités à régler, il n’est pas rare que beaucoup de gens se retrouvent dans le rouge. Alors, pour pallier à ce genre de situation, demander une restructuration de prêts auprès d’une banque spécialisée dans le rachat de crédits est souvent une solution que choisissent les ménages. Cette demande leur permettra de réduire leur taux d’intérêt mais aussi de rallonger la durée de remboursement dans le but d’alléger leurs charges. Il est à noter que la plupart des personnes ayant opté pour ce système ont pu retrouver une bouffée d’oxygène dans leurs finances.

Un courtier pour peaufiner son dossier

Comme la plupart des banques proposant le rachat de dettes mandatent un courtier, ce dernier reste la personne habilitée à aider l’emprunteur qui est à la recherche du prêteur fiable. Non seulement, il prendra en considération la situation du demandeur avant de lui proposer telle ou telle offre, mais en plus, il l’aidera à monter son dossier pour que sa demande soit recevable (voir ici).

Pour vous aider à trouver la bonne banque qui vous aidera à résoudre votre situation d’endettement, vous pourrez utiliser un site de simulation en ligne. Si vous avez des difficultés à remplir le formulaire ou si vous avez des doutes, vous pouvez demander un rappel automatique d’un conseiller qui saura vous aider dans vos démarches. Ce dernier vous permettra de connaître votre situation avant et après le rachat grâce son simulateur de rachat de crédits. Vous y découvrirez votre nouveau taux de crédit, la durée du remboursement, les mensualités, les frais de votre rachat et bien d’autres encore (à lire).