Regrouper son prêt immobilier et ses prêts à la consommation

Existe-t-il un réel intérêt à regrouper ses prêts à la consommation avec son prêt immobilier, peut-on réaliser des économies ou tirer un quelconque avantage de cette opération bancaire ? On vous dit tout à ce sujet.

 

Le crédit immobilier au centre de tout

 

La baisse historique des taux ayant eu lieu en 2016 a suscité un vif intérêt auprès des particuliers qui ont souscrit des crédits immobiliers afin de financer l’achat de leur maison ou de leur appartement. Cette vaste vague a déferlé sur l’ensemble du territoire tricolore et les ménages ont pu négocier des conditions intéressantes.

Les emprunteurs ayant déjà un crédit immobilier en cours ont souhaité le faire renégocier ou le faire racheter avec d’autres crédits, comme le propose le regroupement de prêts. C’est dans ce second cas que les ménages ont souvent des interrogations sur la mise en place mais aussi sur l’intérêt de procéder à cette opération.

Réduire ses mensualités, retrouver l’équilibre

 

Si le rachat d’un crédit immobilier (voir la présentation de cette offre) permet de faire des économies en cas de baisse de taux, le regroupement de crédits immobilier permet lui de réduire ses mensualités, grâce à un rééchelonnement de la durée de remboursement et à une renégociation des taux. L’effet est sensiblement différent car l’emprunteur profite de l’opération pour bénéficier d’un seul prélèvement et allonge sa durée de remboursement.

 

Suivant les cas de figure, il peut y avoir une majoration du coût total mais la finalité est de retrouver l’équilibre financier, bien souvent perdu à cause d’une accumulation de crédits ou d’une gestion pas idéale des finances. C’est une solution de rétablissement mais qui permettre de négocier des conditions plus favorables à l’équilibre financier, comme des taux fixe et des taux moins importants que pour des prêts renouvelables.

 

Déroulement de cette opération

 

Le site Solutis.fr propose justement un descriptif complet de l’opération (voir ici), c’est une opération sur mesure, où l’on peut écarter certains crédits comme le prêt à taux zéro ou le prêt employeur. Il faut une étude par un organisme spécialisé. Une fois la demande établie, une première estimation est fournie, ce qui permet de comparer sa situation avec celle proposée.

 

Après accord de l’emprunteur, le dossier est instruit puis donne lieu au déblocage des fonds, c’est-à-dire que les anciens créanciers sont remboursés et le nouveau prélèvement prend place. Il est utile de préciser qu’un crédit est un engagement et qu’il est impératif de vérifier ses capacités de remboursement avant de s’engager.