CrediMedia

Qu’est-ce que le rachat de prêts ?

Vous souhaitez obtenir de meilleures conditions pour vos prêts en cours ? Vous pouvez renégocier vos prêts auprès d’une banque spécialisée en rachat de prêts. Le but de cette démarche c’est de vous aider à simplifier votre gestion en vous permettant de régler l’ensemble de vos prêts en une seule mensualité moins élevée. Il est important de vraiment savoir qu’un regroupement de prêts vous permettra de diminuer vos mensualités, mais en contrepartie, il entraînera également une augmentation de la durée du prêt.

Le coût global de votre crédit sera au final plus élevé. Ce genre de projet vise plutôt des personnes qui connaissent des situation financières particulièrement inconfortables et pour qui il est urgent de changer les choses quitte à ce qu’ils en paient les conséquences.

Le regroupement de prêts aide à la mise en place d’une nouvelle trésorerie.

En sollicitant un rachat de crédits, vous pouvez demander une trésorerie pour réaliser certains de vos projets. Grâce à cet argent, vous pourrez également faire un voyage ou aussi conserver une épargne disponible en cas de coup dur.

Quels sont les frais liés à un rachat de prêts ?

Suite à un regroupement de crédits, des dépenses vont être engagées. Vous pouvez compter :

  • Les frais de dossier que vous aurez à payer pour l’étude et ole montage de votre dossier de prêt
  • Les prêts, objets du rachat de crédits auront peut-être prévus des indemnités à régler si vous remboursez par anticipation.
  • Des honoraires pour l’intermédiaire de banque.

 

Quand s’engage-t-on à régler les frais d’un courtier ?

Afin de permettre à un intermédiaire IOB de faire des démarches à votre place pour vous aider à trouver une offre de rachat de crédits, il est obligatoire de signer un mandat de recherche de capitaux.Celui-ci mentionnera les honoraires de votre courtier. Le plus souvent, ces frais peuvent être intégrés dans le crédit. Il faut savoir que la signature d’un mandat de recherche de capitaux ne vous oblige pas à rétribuer votre courtier si vous ne donnez pas suite à la proposition de la banque spécialisée dont il se fait le relai. Il est à noter que le Code de la Consommation et en particulier l’article L321-2 du Code de la Consommation précise que le courtier ne doit pas percevoir ses honoraires avant l’obtention du nouveau prêt. Ainsi, même si le courtier a perdu des heures en présentant votre dossier à des banques spécialisées la seule recherche d’une solution de rachat de crédits n’est pas facturable. Par ailleurs il n’est pas obligatoire de verser un chèque à votre courtier lors de la signature du mandat de recherche de capitaux pour attester de votre bonne foi.

Découvrez le site “CrediMedia